Passimag n°1

Passimag n°1

Cap sur la rénovation passive !

 

Édito

Tandis que le cheminement vers la sobriété énergétique s’annonce comme l’enjeu majeur de notre siècle, la crise des énergies liée au contexte géopolitique vient confirmer cette évidence ; nous devons construire collectivement une société plus frugale.

Au coeur de ce contexte, le bâtiment est le secteur clef pour agir afin de changer notre façon d’habiter la Terre. Nous sommes face à une nécessité impérative de modifier en profondeur notre façon de concevoir, de rénover et de construire nos lieux de travail, de vie et d’habitat.

Seul 1 % du parc immobilier français est renouvelé chaque année en construction neuve. La rénovation thermique du parc existant est donc le défi fondamental pour réduire à la fois notre dépendance aux énergies fossiles et notre bilan carbone. Or, à ce jour, la France est loin d’être à la hauteur de ce défi. Un rapport de la Cour des comptes établissait qu’en 2021, seuls 2 500 logements ont changé de performance énergétique, alors que l’objectif était de rénover 80 000 passoires thermiques.

Par ailleurs, la réglementation s’appliquant au bâti ancien « RT existant » ne permet pas aujourd’hui de répondre aux objectifs de la loi de transition énergétique. Il est temps de changer
de logiciel : on ne peut construire le monde de demain avec les outils obsolètes d’hier.

Le Passif, appliqué à la rénovation s’impose comme la solution pour rendre les bâtiments plus confortables, moins énergivores, été comme hiver, et améliorer leur bilan carbone.

L’association La Maison du Passif est au service de cette ambition depuis plus de 10 ans : changer en profondeur notre façon d’habiter le monde.

En 2022, l’association change de visage pour servir toujours mieux ce rêve et le porter très haut. Rejoignez nous et devenez vous aussi, acteurs de la sobriété.

Ivan Baudouin,
président de La Maison du Passif

0,00

En stock

Transmettez-nous vos coordonnées, un conseiller vous recontacte rapidement.

Suivez notre actualité !

Le label "BaSE", Bâtiment sobre en énergie

Construire passif, la garantie d'un bâti de qualité.

Concevoir et construire un bâtiment passif est un objectif ambitieux. Voilà pourquoi la certification Bâtiment Passif a évolué pour inclure le label BaSE (Bâtiment Sobre en Énergie).

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

Ce label a été pensé pour récompenser les efforts de toutes les équipes ayant collaboré au projet et pour saluer la performance énergétique du bâtiment certifié.
Il reprend les bases de la certification passive, mais assouplie :

  • Le besoin de chauffage doit être inférieur à 30 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an (contre 15, en Bâtiment Passif)
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 1 par heure (contre 0,6 en Bâtiment Passif)
  • Les autres critères restent identiques.

Le label "bâtiment passif premium"

La première maison passive Premium de France © Jean-Louis Bidart

À l’aube de la transition énergétique, la certification Bâtiment Passif a évolué pour accueillir deux nouvelles catégories, Plus et Premium, axées sur l’utilisation des énergies renouvelables. Elles valorisent les constructions ayant fait le choix d’être productrices d’énergie.

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

La catégorie « Bâtiment Passif Premium» est la plus exigeante de toutes : elle récompense les bâtiments générant au moins 120 kWh/(m²a) d’énergie par rapport à l’emprise au sol du bâtiment.

Il devra également justifier du respect des 4 critères de base du passif :

  • Un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an
  • Une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kWh par m² de surface de référence énergétique par an
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 par heure
  • Une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25°C) inférieure à 10 % des heures de l’année.

Le label "bâtiment passif plus"

La première maison passive Plus de France

À l’aube de la transition énergétique, la certification Bâtiment Passif a évolué pour accueillir deux nouvelles catégories, Plus et Premium, axées sur l’utilisation des énergies renouvelables. Elles valorisent les constructions ayant fait le choix d’être productrices d’énergie.

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

Dans la catégorie « Bâtiment Passif Plus », le bâtiment devra générer au moins 60 kWh/(m²a) d’énergie par rapport à l’emprise au sol du bâtiment.

Il devra également justifier du respect des 4 critères de base du passif :

  • Un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an
  • Une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kWh par m² de surface de référence énergétique par an
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 par heure
  • Une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25°C) inférieure à 10 % des heures de l’année.