1 200 visiteurs aux Journées Portes Ouvertes

Succès confirmé pour cette 13e édition ! 110 bâtiments, 200 hôtes et 1 200 visiteurs ont participé à cette cuvée 2016.

Des hôtes et des visiteurs enthousiastes

Épatés, curieMaison, passive in The Nord of Franceux et assez convaincus”, c’est ainsi que les propriétaires de la maison de Minzier, qui ouvrait ses portes du 11 au 13 novembre, décrivent les visiteurs qu’ils ont pu recevoir. Ce qui ne laisse pas, année après année, de créer des échanges et du lien entre hôtes et visiteurs…

Car si plus de 1 200 visiteurs ont pu faire l’expérience à la première personne du confort et de la performance de la construction passive, on note que les échanges ont été riches pour tous. Ainsi les propriétaires de la maison de Valaurie (26) témoignent-ils : “L’ambiance était très sympathique et les visiteurs curieux et très intéressés.

En effet, les maîtres mots, cette année encore, ont été “étonnement” et “pédagogie”. Plus d’un hôte témoigne de l’agréable surprise des visiteurs lorsqu’ils réalisent que la douceur ambiante ne provient pas du chauffage, éteint. À Manosque (04), “tous les visiteurs étaient impressionnés par le confort et la température dans la maison, racontent les hôtes. Ça a été un plaisir de faire découvrir le concept de maison passive.

Des médias mobilisés

Et les médias n’étaient pas en reste ! Du Parisien à France 3 Bretagne en passant par Ouest France, tous reflètent le plaisir des propriétaires à occuper des bâtiments sains, économiques et confortables. Revue de presse où la Bretagne mène le bal.

Maison, passive in The Nord of FranceBourgogne-Franche-Comté
Journal de Saône et Loire : « Pour la planète », ils ont isolé le plus possible leur maison

Bretagne
France 3 Bretagne : A la découverte d’une maison passive
Ouest France Bretagne : Lannion. Un propriétaire passif mais de bon conseil
Ouest France Bretagne : Une maison sans cheminée ni chauffage
L’écho de la Presqu’île : À Kervaudu, les premiers logements passifs de Cap Atlantique
France Bleu Armorique : Bretagne : la maison sans chauffage de Philippe et Pascale à Binic
Hitwest (radio) : Visitez les maisons passives ce week-end

Centre-Val de Loire
La Nouvelle République (Indre et Loire) : Vivre dans une maison passive

Île-de France
Le Parisien Yvelines : Découvrez leur maison passive

RDV les 10, 11 et 12 nombre 2017 !

Vous n’avez pas pu visiter ou inscrire de bâtiment pour cette édition ? Ne vous inquiétez pas, il y a d’ores et déjà une session de rattrapage prévue l’année prochaine, toujours le week-end du 11 novembre.

Derniers articles

Envie de prendre part au mouvement vers la transition énergétique ?

Transmettez-nous vos coordonnées, un conseiller vous recontacte rapidement.

Suivez notre actualité !

Le label "BaSE", Bâtiment sobre en énergie

Construire passif, la garantie d'un bâti de qualité.

Concevoir et construire un bâtiment passif est un objectif ambitieux. Voilà pourquoi la certification Bâtiment Passif a évolué pour inclure le label BaSE (Bâtiment Sobre en Énergie).

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

Ce label a été pensé pour récompenser les efforts de toutes les équipes ayant collaboré au projet et pour saluer la performance énergétique du bâtiment certifié.
Il reprend les bases de la certification passive, mais assouplie :

  • Le besoin de chauffage doit être inférieur à 30 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an (contre 15, en Bâtiment Passif)
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 1 par heure (contre 0,6 en Bâtiment Passif)
  • Les autres critères restent identiques.

Le label "bâtiment passif premium"

La première maison passive Premium de France © Jean-Louis Bidart

À l’aube de la transition énergétique, la certification Bâtiment Passif a évolué pour accueillir deux nouvelles catégories, Plus et Premium, axées sur l’utilisation des énergies renouvelables. Elles valorisent les constructions ayant fait le choix d’être productrices d’énergie.

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

La catégorie « Bâtiment Passif Premium» est la plus exigeante de toutes : elle récompense les bâtiments générant au moins 120 kWh/(m²a) d’énergie par rapport à l’emprise au sol du bâtiment.

Il devra également justifier du respect des 4 critères de base du passif :

  • Un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an
  • Une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kWh par m² de surface de référence énergétique par an
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 par heure
  • Une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25°C) inférieure à 10 % des heures de l’année.

Le label "bâtiment passif plus"

La première maison passive Plus de France

À l’aube de la transition énergétique, la certification Bâtiment Passif a évolué pour accueillir deux nouvelles catégories, Plus et Premium, axées sur l’utilisation des énergies renouvelables. Elles valorisent les constructions ayant fait le choix d’être productrices d’énergie.

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

Dans la catégorie « Bâtiment Passif Plus », le bâtiment devra générer au moins 60 kWh/(m²a) d’énergie par rapport à l’emprise au sol du bâtiment.

Il devra également justifier du respect des 4 critères de base du passif :

  • Un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an
  • Une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kWh par m² de surface de référence énergétique par an
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 par heure
  • Une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25°C) inférieure à 10 % des heures de l’année.