Données météo PHPP : 67 stations à jour !

Au dernier trimestre 2020, nous avons récupéré des données météo issues de différentes sources afin de les transmettre au Passive House Institute, éditeur du logiciel PHPP, et référent garant de la validation des données. 

Le but de cette mise à jour est de prendre en compte les changements météorologiques liés au réchauffement climatique, sur la base de données les plus récentes possible. Nous avons notamment profité de la sortie de Météonorm V8 incluant des données de la période 2000-2019.

Données météo
Cliquez pour afficher la carte Googlemaps à jour

À ce jour, la mise à jour de 67 stations françaises et frontalières a été finalisée. Les données météo contenues par défaut dans le PHPP ne doivent plus être utilisées.

Les stations météo suivantes n’ont pas été mises à jour, on vous donne donc les stations à employer en remplacement entre () :

Angers (Le Mans) / Annecy (Genève)/ Autun (Auxerre)/ Belfort (Luxeuil-les-Bains) / Briançon (Embrun) / Bergerac (Agen) / Carcassonne (Toulouse) / Chartres (Evreux) / Châteauroux (Bourges) / Digne (Embrun) / Gap (Embrun) / La-Roche-sur-Yon (Nantes) / Mende (Millau) / Mont-de-Marsan (Agen) / Pontarlier (Genève) / Saint-Dizier (Troyes) / Saint-Jean-de-Maurienne (Bourg-St-Maurice) / Trappes (Paris Orly)

Petit rappel : pour choisir votre station météo, la distance au lieu du projet n’est pas le seul paramètre : il est par exemple nécessaire de considérer une station proche du lieu du projet, en termes d’altitude ou de proximité avec la mer par exemple. Les stations frontalières peuvent également être utiles dans certains cas.

Pour l’ensemble des stations listées ci-dessus, la nouvelle version remplace et annule la version antérieure pour les labellisations Bâtiment Passif. Il est impératif de les employer pour vos projets passifs non labellisés.

Vous êtes usager du PHPP ? Téléchargez la mise à jour disponible :

Vous travaillez sur la conception d’un bâtiment Passif et, malgré le contenu de cet article, vous doutez encore sur le choix de la station la plus pertinente pour votre projet ?
Contactez-nous à l’adresse : certification@lamaisonpassive.fr

 

Rédacteurs : Maxime Cochais, Victor Hoppe

yue-su-vXOafvdaiHQ-unsplash

Derniers articles

Envie de prendre part au mouvement vers la transition énergétique ?

Suivez notre actualité !

Transmettez-nous vos coordonnées, un conseiller vous recontacte rapidement.

Suivez notre actualité !

Le label "BaSE", Bâtiment sobre en énergie

Construire passif, la garantie d'un bâti de qualité.

Concevoir et construire un bâtiment passif est un objectif ambitieux. Voilà pourquoi la certification Bâtiment Passif a évolué pour inclure le label BaSE (Bâtiment Sobre en Énergie).

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

Ce label a été pensé pour récompenser les efforts de toutes les équipes ayant collaboré au projet et pour saluer la performance énergétique du bâtiment certifié.
Il reprend les bases de la certification passive, mais assouplie :

  • Le besoin de chauffage doit être inférieur à 30 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an (contre 15, en Bâtiment Passif)
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 1 par heure (contre 0,6 en Bâtiment Passif)
  • Les autres critères restent identiques.

Le label "bâtiment passif premium"

La première maison passive Premium de France © Jean-Louis Bidart

À l’aube de la transition énergétique, la certification Bâtiment Passif a évolué pour accueillir deux nouvelles catégories, Plus et Premium, axées sur l’utilisation des énergies renouvelables. Elles valorisent les constructions ayant fait le choix d’être productrices d’énergie.

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

La catégorie « Bâtiment Passif Premium» est la plus exigeante de toutes : elle récompense les bâtiments générant au moins 120 kWh/(m²a) d’énergie par rapport à l’emprise au sol du bâtiment.

Il devra également justifier du respect des 4 critères de base du passif :

  • Un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an
  • Une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kWh par m² de surface de référence énergétique par an
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 par heure
  • Une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25°C) inférieure à 10 % des heures de l’année.

Le label "bâtiment passif plus"

La première maison passive Plus de France

À l’aube de la transition énergétique, la certification Bâtiment Passif a évolué pour accueillir deux nouvelles catégories, Plus et Premium, axées sur l’utilisation des énergies renouvelables. Elles valorisent les constructions ayant fait le choix d’être productrices d’énergie.

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

Dans la catégorie « Bâtiment Passif Plus », le bâtiment devra générer au moins 60 kWh/(m²a) d’énergie par rapport à l’emprise au sol du bâtiment.

Il devra également justifier du respect des 4 critères de base du passif :

  • Un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an
  • Une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kWh par m² de surface de référence énergétique par an
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 par heure
  • Une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25°C) inférieure à 10 % des heures de l’année.