Crèche passive à Saint Brieuc :150 personnes à la conférence !

Succès pour la conférence sur le passif

Près de 150 étudiants, professionnels et passionnés ont assisté à l’intervention d’Etienne Vekemans, Président de la Maison Passive France, au campus Mazier de Saint-Brieuc, à l’occasion d’un colloque sur le Développement Durable, le 4 octobre dernier.

La ville de Saint-Brieuc mène actuellement une campagne d’ateliers sur le thème de “Saint-Brieuc : ville nature, ville durable”. Et la ville s’inscrit en effet dans une mouvance durable en accueillant la première crèche passive de France !

Etienne Vekemans a présenté les principes de la construction passive et ses bienfaits sur tous les plans, avant d’aller visiter la Maison du Petit Enfant “Le Cerf-Volant”, la première crèche passive de France, dont le chantier est sur le point de se terminer.

Un projet de crèche passive exemplaire

Ce projet est une initiative inédite en France : il s’agit en fait de la reconstruction de la crèche existante, vétuste, pour atteindre le niveau de performance du Passivhaus Institut.

En outre, la construction a été suivie de près par les élèves du lycée Freyssinet pour leur permettre d’étudier un cas concret de construction d’un bâtiment répondant aux exigences de Développement Durable. Le projet a été réalisé en partenariat avec l’Agence Locale de l’Energie (ALE), qui a joué à la fois le rôle de conseiller et de soutien à au maître d’ouvrage, la vile de Saint-Brieuc.

L’opération coûte au total 1,8 million d’euros, l’ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine) apporte 433 000 euros, la Caisse d’allocations familiale en apporte 302 000 et la région 280 000. D’autres organismes ont apporté près de la moitié des fonds nécessaires.

Derniers articles

Envie de prendre part au mouvement vers la transition énergétique ?

Transmettez-nous vos coordonnées, un conseiller vous recontacte rapidement.

Suivez notre actualité !

Le label "BaSE", Bâtiment sobre en énergie

Construire passif, la garantie d'un bâti de qualité.

Concevoir et construire un bâtiment passif est un objectif ambitieux. Voilà pourquoi la certification Bâtiment Passif a évolué pour inclure le label BaSE (Bâtiment Sobre en Énergie).

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

Ce label a été pensé pour récompenser les efforts de toutes les équipes ayant collaboré au projet et pour saluer la performance énergétique du bâtiment certifié.
Il reprend les bases de la certification passive, mais assouplie :

  • Le besoin de chauffage doit être inférieur à 30 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an (contre 15, en Bâtiment Passif)
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 1 par heure (contre 0,6 en Bâtiment Passif)
  • Les autres critères restent identiques.

Le label "bâtiment passif premium"

La première maison passive Premium de France © Jean-Louis Bidart

À l’aube de la transition énergétique, la certification Bâtiment Passif a évolué pour accueillir deux nouvelles catégories, Plus et Premium, axées sur l’utilisation des énergies renouvelables. Elles valorisent les constructions ayant fait le choix d’être productrices d’énergie.

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

La catégorie « Bâtiment Passif Premium» est la plus exigeante de toutes : elle récompense les bâtiments générant au moins 120 kWh/(m²a) d’énergie par rapport à l’emprise au sol du bâtiment.

Il devra également justifier du respect des 4 critères de base du passif :

  • Un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an
  • Une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kWh par m² de surface de référence énergétique par an
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 par heure
  • Une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25°C) inférieure à 10 % des heures de l’année.

Le label "bâtiment passif plus"

La première maison passive Plus de France

À l’aube de la transition énergétique, la certification Bâtiment Passif a évolué pour accueillir deux nouvelles catégories, Plus et Premium, axées sur l’utilisation des énergies renouvelables. Elles valorisent les constructions ayant fait le choix d’être productrices d’énergie.

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

Dans la catégorie « Bâtiment Passif Plus », le bâtiment devra générer au moins 60 kWh/(m²a) d’énergie par rapport à l’emprise au sol du bâtiment.

Il devra également justifier du respect des 4 critères de base du passif :

  • Un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an
  • Une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kWh par m² de surface de référence énergétique par an
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 par heure
  • Une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25°C) inférieure à 10 % des heures de l’année.