Formez-vous au Bâtiment Passif depuis chez vous !

Formez vous au bâtiment passif
Suite au succès rencontré par les 1ères éditions 100 % à distance de notre formation certifiante Concepteur/Conseiller Bâtiment Passif (CEPH), nous avons décidé d’ouvrir une troisième session qui débutera le mercredi 26 août prochain.
La formule reste la même. La formation se fera à heure fixe sur des blocs de 2 jours consécutifs pour une durée totale de 10 jours. Des temps d’échange informel sont prévus afin de favoriser les interactions avec les formateurs et entre stagiaires.
Découvrez le calendrier et le programme de la formation.
Qu’est-ce que la formation CEPH ? Trouvez toutes les réponses à vos questions en cliquant ici
[lmpbutton lien=”http://www.lamaisonpassive.fr/reserver-une-formation-ceph/” couleur=”#8dbe23″ titre=”S’inscrire”]

LIEU

De chez vous

DATES DE FORMATION

  • Bloc 1 : 26 et 27 août
  • Bloc 2 : 2 et 3 septembre
  • Bloc 3 : 9 et 10 septembre
  • Bloc 4 : 15 et 16 septembre
  • Bloc 5 : 24 septembre
  • Bloc 6 : 25 septembre

DATES D’EXAMEN

  • 09 octobre 2020

TARIF DE LA FORMATION

  • Le coût total des 10 jours de formation est de 2 990 € HT (+20% TVA) par participant,
  • Si vous êtes membre de l’association ou souhaitez le devenir : le coût tarif membre est de 2833,33 HT (+20% TVA) par participant.
  • Le coût de l’examen est de 620 €HT (+20% TVA) par participant. La possession d’une licence PHPP est un prérequis impératif pour son passage, et ce dernier aura bien lieu en ligne également

Le passage de l’examen en ligne le 09/10/2020 est facultatif, et l’achat du PHPP est obligatoire uniquement si vous passez l’examen. Vous avez la possibilité de vous inscrire ultérieurement à l’examen.

  • Le prix du logiciel PHPP + manuel utilisateur est de 325 €HT (+20% TVA) et 200 €HT (+20% TVA) pour les membres de l’association
  • Pour toute inscription, un acompte de 30 % du montant TTC total par virement est nécessaire, et la convention de formation doit nous être retournée signée.

FINANCEMENT

  • Nous accordons un facilité de paiement avec un règlement en 3 fois sans frais,

 

  • Vous pouvez vous rapprocher de votre organisme financeur en leur présentant la convention et le devis de formation qui déclenchera une prise en charge en vous positionnant par retour de mail.

 

Pour rappel, Il ne s’agit pas une formation e-learning. C’est une formation à distance qui vous permettra d’échanger en direct avec les formateurs. Vous aurez besoin pour cette formation uniquement d’un ordinateur connecté à internet, d’un micro et d’une webcam.

 

Si vous souhaitez y participer, nous vous invitons à vous positionner avant le 3 août prochain.

Nous espérons que toutes ces informations ont répondu à vos interrogations.

 

Des question ? Contactez-nous par mail : formation@lamaisonpassive.fr

Derniers articles

Envie de prendre part au mouvement vers la transition énergétique ?

Transmettez-nous vos coordonnées, un conseiller vous recontacte rapidement.

Suivez notre actualité !

Le label "BaSE", Bâtiment sobre en énergie

Construire passif, la garantie d'un bâti de qualité.

Concevoir et construire un bâtiment passif est un objectif ambitieux. Voilà pourquoi la certification Bâtiment Passif a évolué pour inclure le label BaSE (Bâtiment Sobre en Énergie).

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

Ce label a été pensé pour récompenser les efforts de toutes les équipes ayant collaboré au projet et pour saluer la performance énergétique du bâtiment certifié.
Il reprend les bases de la certification passive, mais assouplie :

  • Le besoin de chauffage doit être inférieur à 30 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an (contre 15, en Bâtiment Passif)
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 1 par heure (contre 0,6 en Bâtiment Passif)
  • Les autres critères restent identiques.

Le label "bâtiment passif premium"

La première maison passive Premium de France © Jean-Louis Bidart

À l’aube de la transition énergétique, la certification Bâtiment Passif a évolué pour accueillir deux nouvelles catégories, Plus et Premium, axées sur l’utilisation des énergies renouvelables. Elles valorisent les constructions ayant fait le choix d’être productrices d’énergie.

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

La catégorie « Bâtiment Passif Premium» est la plus exigeante de toutes : elle récompense les bâtiments générant au moins 120 kWh/(m²a) d’énergie par rapport à l’emprise au sol du bâtiment.

Il devra également justifier du respect des 4 critères de base du passif :

  • Un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an
  • Une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kWh par m² de surface de référence énergétique par an
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 par heure
  • Une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25°C) inférieure à 10 % des heures de l’année.

Le label "bâtiment passif plus"

La première maison passive Plus de France

À l’aube de la transition énergétique, la certification Bâtiment Passif a évolué pour accueillir deux nouvelles catégories, Plus et Premium, axées sur l’utilisation des énergies renouvelables. Elles valorisent les constructions ayant fait le choix d’être productrices d’énergie.

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

Dans la catégorie « Bâtiment Passif Plus », le bâtiment devra générer au moins 60 kWh/(m²a) d’énergie par rapport à l’emprise au sol du bâtiment.

Il devra également justifier du respect des 4 critères de base du passif :

  • Un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an
  • Une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kWh par m² de surface de référence énergétique par an
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 par heure
  • Une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25°C) inférieure à 10 % des heures de l’année.