Green Solutions Awards : Soutenez les bâtiments passifs inscrits !

Construction21 a lancé le 15 mars au MIPIM, à Cannes, la 5e édition de ses Green Solutions Awards. Découvrez les candidats passifs et votez pour vos favoris !

Une compétition internationale de solutions climat

Avec ce concours, Construction21 souhaite diffuser à travers le monde des solutions concrètes, mises en œuvre par des pionniers, qui contribuent à limiter le réchauffement climatique en-deçà de 2°C “, explique Christian Brodhag, Président de Construction21. Une belle occasion de soutenir et de valoriser les construction passives, en France et dans le monde.

Les votes sont ouverts jusqu’au 5 septembre : choisissez vos bâtiments passifs préférés

[lmpbutton lien=”https://www.construction21.org/france/contest/fr/green-solutions-awards-2017-batiments.html” couleur=”#8dbe23″ titre=”VOTER”]

Donner de la visibilité au passif

Les réalisations participant au concours bénéficient d’une couverture médiatique massive, grâce à une intense campagne de communication sur les 12 plateformes Construction21 et les réseaux sociaux.

Chaque gagnant se voit offrir une vidéo décrivant sa réalisation et largement partagée sur le web.

Un réseau de partenaires mobilisés

Le concours est aussi soutenu par des partenaires institutionnels, des médias et salons du secteur, mais aussi par de nombreuses organisations professionnelles qui mobilisent leurs propres membres, dans chaque pays et au niveau international. Cette année, outre l’Ademe ou le plan bâtiment durable, le concours est soutenu par le Passive House Institute via sa filière internationale, l’International Passive House Association.

Des manifestations tout au long du concours

Des événements jalonnent la compétition, offrant autant d’opportunités de valoriser les bâtiments passifs candidats et les professionnels qui les ont mises en œuvre : lancement au MIPIM, conférence de presse d’annonce des gagnants français en septembre, événements sur World Efficiency et Batimat, cérémonie de remise des prix à la COP23, à Bonn, en novembre.

C’est le moment de soutenir la construction passive en votant :

[lmpbutton lien=”https://www.construction21.org/france/contest/fr/green-solutions-awards-2017-batiments.html” couleur=”#8dbe23″ titre=”VOTER”]

 

Derniers articles

Envie de prendre part au mouvement vers la transition énergétique ?

Transmettez-nous vos coordonnées, un conseiller vous recontacte rapidement.

Suivez notre actualité !

Le label "BaSE", Bâtiment sobre en énergie

Construire passif, la garantie d'un bâti de qualité.

Concevoir et construire un bâtiment passif est un objectif ambitieux. Voilà pourquoi la certification Bâtiment Passif a évolué pour inclure le label BaSE (Bâtiment Sobre en Énergie).

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

Ce label a été pensé pour récompenser les efforts de toutes les équipes ayant collaboré au projet et pour saluer la performance énergétique du bâtiment certifié.
Il reprend les bases de la certification passive, mais assouplie :

  • Le besoin de chauffage doit être inférieur à 30 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an (contre 15, en Bâtiment Passif)
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 1 par heure (contre 0,6 en Bâtiment Passif)
  • Les autres critères restent identiques.

Le label "bâtiment passif premium"

La première maison passive Premium de France © Jean-Louis Bidart

À l’aube de la transition énergétique, la certification Bâtiment Passif a évolué pour accueillir deux nouvelles catégories, Plus et Premium, axées sur l’utilisation des énergies renouvelables. Elles valorisent les constructions ayant fait le choix d’être productrices d’énergie.

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

La catégorie « Bâtiment Passif Premium» est la plus exigeante de toutes : elle récompense les bâtiments générant au moins 120 kWh/(m²a) d’énergie par rapport à l’emprise au sol du bâtiment.

Il devra également justifier du respect des 4 critères de base du passif :

  • Un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an
  • Une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kWh par m² de surface de référence énergétique par an
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 par heure
  • Une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25°C) inférieure à 10 % des heures de l’année.

Le label "bâtiment passif plus"

La première maison passive Plus de France

À l’aube de la transition énergétique, la certification Bâtiment Passif a évolué pour accueillir deux nouvelles catégories, Plus et Premium, axées sur l’utilisation des énergies renouvelables. Elles valorisent les constructions ayant fait le choix d’être productrices d’énergie.

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

Dans la catégorie « Bâtiment Passif Plus », le bâtiment devra générer au moins 60 kWh/(m²a) d’énergie par rapport à l’emprise au sol du bâtiment.

Il devra également justifier du respect des 4 critères de base du passif :

  • Un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an
  • Une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kWh par m² de surface de référence énergétique par an
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 par heure
  • Une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25°C) inférieure à 10 % des heures de l’année.