Maison Koad Du – Combrit (29) – Alice Paméla Architecte – Batitherm Conseils

C’est à Combrit, au sud de Quimper, que l’architecte Alice Paméla livre en 2020 cette maison passive en structure bois préfabriquée de 186 mètres carrés. Imaginée pour elle-même et sa famille, l’habitation s’affranchit des codes de l’architecture traditionnelle locale.

« Faire des projets passifs ou s’approchant n’est plus une option pour moi. Limiter notre empreinte carbone est une magnifique motivation », témoigne l’architecte. Pour sa maison, elle imagine un projet appuyé sur une dalle en béton isolée par 16 centimètres de liège expansé, et composé de deux volumes à toits plats, comme deux boîtes posées l’une sur l’autre. 

© Remy Castan et Sandrine Tréguer

Généreusement ouverts sur le jardin au sud afin d’optimiser les apports solaires en hiver et équipés de casquettes pour assurer le confort d’été, ces volumes sont isolés grâce à une couche de 30 centimètres de ouate de cellulose et bardés de bois brûlé. Un revêtement qui rappelle l’ardoise locale ainsi que le bois goudronné des cabanes de pêcheurs bretons. 

© Remy Castan et Sandrine Tréguer

Aujourd’hui, la maison est labellisée « Bâtiment Passif ». « C’est une vitrine professionnelle et une consolidation des savoir-faire, explique Alice Paméla. Cela m’a permis de valider les choix mis en œuvre dans le projet. Enfin, c’est aussi la reconnaissance de l’expertise de l’équipe : le thermicien, le constructeur… C’est très important pour tous ! »

© Remy Castan et Sandrine Tréguer
© Remy Castan et Sandrine Tréguer

FICHE TECHNIQUE

Architectes Alice Paméla Architecte
Bureau d’études thermiques Batitherm Conseils
Livraison 2020
Localisation Combrit (29)
Label Bâtiment Passif Classique
Coût des travaux 2 353 €/m² HT
Surface de référence énergétique  186 m²
Besoins de chauffage 9 kWh/(m²a)
Puissance de chauffe 10 W/m²
Fréquence de surchauffe 5 %
Test d’infiltrométrie n50 = 0,4/h 
Consommation d’énergie primaire 74 kWh/(m²a)
Consommation d’énergie primaire renouvelable
36 kWh/(m²a)
Rendement VMC double-flux 87 %
Châssis triple vitrage Uw = 0,79 W/(m²K)
Murs extérieurs isolation ouate de cellulose.
U = 0,128 W/(m²K)
Dalle isolation liège sur dalle béton. U = 0,233 W/(m²K)
Toiture isolation polyuréthane U = 0,109 W/(m²K)

Alice Paméla Architecte © Remy Castan et Sandrine Tréguer (6)

Derniers articles

Envie de prendre part au mouvement vers la transition énergétique ?

Transmettez-nous vos coordonnées, un conseiller vous recontacte rapidement.

Suivez notre actualité !

Le label "BaSE", Bâtiment sobre en énergie

Construire passif, la garantie d'un bâti de qualité.

Concevoir et construire un bâtiment passif est un objectif ambitieux. Voilà pourquoi la certification Bâtiment Passif a évolué pour inclure le label BaSE (Bâtiment Sobre en Énergie).

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

Ce label a été pensé pour récompenser les efforts de toutes les équipes ayant collaboré au projet et pour saluer la performance énergétique du bâtiment certifié.
Il reprend les bases de la certification passive, mais assouplie :

  • Le besoin de chauffage doit être inférieur à 30 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an (contre 15, en Bâtiment Passif)
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 1 par heure (contre 0,6 en Bâtiment Passif)
  • Les autres critères restent identiques.

Le label "bâtiment passif premium"

La première maison passive Premium de France © Jean-Louis Bidart

À l’aube de la transition énergétique, la certification Bâtiment Passif a évolué pour accueillir deux nouvelles catégories, Plus et Premium, axées sur l’utilisation des énergies renouvelables. Elles valorisent les constructions ayant fait le choix d’être productrices d’énergie.

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

La catégorie « Bâtiment Passif Premium» est la plus exigeante de toutes : elle récompense les bâtiments générant au moins 120 kWh/(m²a) d’énergie par rapport à l’emprise au sol du bâtiment.

Il devra également justifier du respect des 4 critères de base du passif :

  • Un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an
  • Une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kWh par m² de surface de référence énergétique par an
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 par heure
  • Une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25°C) inférieure à 10 % des heures de l’année.

Le label "bâtiment passif plus"

La première maison passive Plus de France

À l’aube de la transition énergétique, la certification Bâtiment Passif a évolué pour accueillir deux nouvelles catégories, Plus et Premium, axées sur l’utilisation des énergies renouvelables. Elles valorisent les constructions ayant fait le choix d’être productrices d’énergie.

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

Dans la catégorie « Bâtiment Passif Plus », le bâtiment devra générer au moins 60 kWh/(m²a) d’énergie par rapport à l’emprise au sol du bâtiment.

Il devra également justifier du respect des 4 critères de base du passif :

  • Un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an
  • Une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kWh par m² de surface de référence énergétique par an
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 par heure
  • Une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25°C) inférieure à 10 % des heures de l’année.