Passi’bat : visitez 8 bâtiments à l’avant-garde de la performance énergétique

Le mercredi 13 avril, Passi’bat vous ouvre les portes de 8 bâtiments en Île-de-France. Maison, immeuble, tertiaire : 3 circuits présenteront toute la gamme de performance du passif.

En discutant avec les architectes, bureaux d’études et occupants, vous vous ferrez une idée précise des performances à attendre, ainsi que des bonnes et des mauvaises pratiques. Découvrez ci-dessous quelques exemples des bâtiments participants.

CHANTIER MIXTE LOGEMENT/TERTIAIRE À MONTREUIL

Lauréat au Pages from OSI_PC_A3 finalOff du Développement Durable 2015, cet immeuble rassemble 17 logements sociaux et 2 locaux d’activité tout bois en cœur de ville.

La visite du chantier vous permettra de découvrir un appartement témoin ainsi que les seconds œuvres en cours de réalisation.

PETIT COLLECTIF EUROPÉEN À LIEUSAINT

20150615_172726_buildtog-lieusaint-photo-olivier-brunet3Issu d’un projet de recherche européen, ce bâtiment de 37 appartements présente la particularité d’avoir été répliqué à l’identique en Suède, en Allemagne et aux Pays-Bas.

La visite s’effectuera en présence de l’architecte Nicolas Michelin et de Christophe Balland, du bureau d’étude MCI Thermiques.

MAISON INDIVIDUELLE À SAINT-NOM-LA-BRETÈCHE

St Nom La BretecheCette superbe maison d’architecte allie inspiration japonaise et performances énergétiques exceptionnelles.

Au menu, retour d’expérience des occupants ainsi que de l’architecte Milena Karanesheva et de Paul-Louis Sadoul, du bureau d’études Solares Bauen.

Découvrez les fiches complètes des 8 bâtiments sur le site de Passi’bat.

Inscription sur www.billetterie.passibat.fr

 

Derniers articles

Envie de prendre part au mouvement vers la transition énergétique ?

Transmettez-nous vos coordonnées, un conseiller vous recontacte rapidement.

Suivez notre actualité !

Le label "BaSE", Bâtiment sobre en énergie

Construire passif, la garantie d'un bâti de qualité.

Concevoir et construire un bâtiment passif est un objectif ambitieux. Voilà pourquoi la certification Bâtiment Passif a évolué pour inclure le label BaSE (Bâtiment Sobre en Énergie).

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

Ce label a été pensé pour récompenser les efforts de toutes les équipes ayant collaboré au projet et pour saluer la performance énergétique du bâtiment certifié.
Il reprend les bases de la certification passive, mais assouplie :

  • Le besoin de chauffage doit être inférieur à 30 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an (contre 15, en Bâtiment Passif)
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 1 par heure (contre 0,6 en Bâtiment Passif)
  • Les autres critères restent identiques.

Le label "bâtiment passif premium"

La première maison passive Premium de France © Jean-Louis Bidart

À l’aube de la transition énergétique, la certification Bâtiment Passif a évolué pour accueillir deux nouvelles catégories, Plus et Premium, axées sur l’utilisation des énergies renouvelables. Elles valorisent les constructions ayant fait le choix d’être productrices d’énergie.

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

La catégorie « Bâtiment Passif Premium» est la plus exigeante de toutes : elle récompense les bâtiments générant au moins 120 kWh/(m²a) d’énergie par rapport à l’emprise au sol du bâtiment.

Il devra également justifier du respect des 4 critères de base du passif :

  • Un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an
  • Une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kWh par m² de surface de référence énergétique par an
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 par heure
  • Une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25°C) inférieure à 10 % des heures de l’année.

Le label "bâtiment passif plus"

La première maison passive Plus de France

À l’aube de la transition énergétique, la certification Bâtiment Passif a évolué pour accueillir deux nouvelles catégories, Plus et Premium, axées sur l’utilisation des énergies renouvelables. Elles valorisent les constructions ayant fait le choix d’être productrices d’énergie.

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

Dans la catégorie « Bâtiment Passif Plus », le bâtiment devra générer au moins 60 kWh/(m²a) d’énergie par rapport à l’emprise au sol du bâtiment.

Il devra également justifier du respect des 4 critères de base du passif :

  • Un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an
  • Une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kWh par m² de surface de référence énergétique par an
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 par heure
  • Une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25°C) inférieure à 10 % des heures de l’année.