Place à 2015 ! Meilleurs voeux !

Chers tous,

Pour 2015, l’équipe de La Maison Passive vous présente ses meilleurs vœux. Une belle année 2015, avec beaucoup de projets, en adéquation avec une bonne santé, afin de les mettre en oeuvre !

Llmp2016_Vœux2015_A6_Pistes
En 2014, vous nous avez apporté beaucoup : du soutien, des informations, des idées, des projets, des suggestions et des critiques mais aussi beaucoup d’enthousiasme !
Merci pour votre présence et vos encouragements ! Pour bien démarrer l’année nouvelle, nous vous proposons de jeter un coup d’oeil en arrière, les avancées de l’année écoulée. La meilleure manière de démarrer 2015 du bon pied !

UN RAPPORT PARLEMENTAIRE SE PRONONCE POUR LA GÉNÉRALISATION DU PASSIF

Le président de La Maison Passive, Etienne Vekemans, été invité à l’Assemblée Nationale en février afin de donner son expertise sur le logiciel PHPP et démontrer en quoi il est vecteur d’innovation.

EV-ANCette allocution a fait mouche. Quelques mois plus tard, en juillet,l’Office Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques et Techniques, rendait son rapport, sans équivoque. On pouvait y lire : “Le label de la Maison passive (Passivhaus) s’impose comme un standard de référence en Europe. […]. Il pourrait être dès lors prudent de reconnaître ce label comme une modalité de la réglementation thermique française : le passif s’impose comme le standard de demain“.

SURFACE LABELLISÉES : LE COLLECTIF ET LE TERTIAIRE PRENNENT L’AVANTAGE

L’association La Maison Passive mériterait presque de changer de nom ! Depuis 2014, ce sont désormais les surfaces de logements collectifs et de tertiaire qui sont les plus nombreuses à être et certifiées en France !
Le nombre de m² labellisés passifs dans le tertiaire s’élève à 17 000 contre 11 000 pour l’habitat individuel.
Signe que les investisseurs immobilités, les promoteurs et maîtres d’ouvrage privés et publics ont compris la grande valeur de la construction passive.

LA FORMATION CEPH MET L’AGRÉMENT RGE À PORTÉE DE MAIN

RGE-295x290En 2014, l’Ademe a fait de la formation CEPH l’un des cursus permettant d’obtenir l’agrément RGE mention “études”, dans le domaine de l’enveloppe du bâtiment.

Le RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) est un agrément attribué sur dossier. La formation CEPH vous permet de remplir l’un des critères, celui de la “Formation” ; d’autres sont à remplir pour obtenir l’agrément.

Plus d’information sur le site de l’Ademe.

DES FENETRES FRANCAISES RECOMPENSÉES A LA 18e CONFÉRENCE INTERNATIONALE DU PASSIF

Bieber_1_La 18e conférence internationale du passif a eu lieu les 25 et 26 avril à Aix-la-Chapelle. Cette édition fut l’occasion de récompenser les meilleures menuiseries passives de leur génération avec le concours des Passivhaus Component Awards.

La France s’est distinguée à cette occasion en voyant la menuiserie “Futura” des menuiseries Bieber obtenir le premier prix dans la catégorie “Bois/Alu”. Les autres lauréats sont à retrouver dans ce document exhaustif (attention, lien en anglais).

En conclusion de la conférence, Wolfgang Feist a annoncé l’arrivée d’un nouveau label pour les bâtiments à performance honorable. Gageons que plus d’informations à ce sujet seront dévoilées à la 19e conférence internationale du passif à Leipzig, en avril prochain.

CHANTIER, TERTIAIRE ET RÉNOVATION : L’ÉVENTAIL DE FORMATIONS S’AGRANDIT

La Maison Passive est heureuse de vous informer que son offre de formation s’étoffe et qu’il est désormais possible d’aller plus loin dans la maîtrise de vos connaissances passives !

Le CEPH A est la formation idéale pour réaliser les objectifs énergétiques sur le chantier. Elle est dédiée aux artisans et à leurs collaborateurs. Elle s’articule autour d’un tronc commun puis en deux parcours spécifiques, selon les corps de métier (Enveloppe du bâtiment ou Techniques du bâtiment).

Le CEPH + est l’approfondissement de la formation CEPH. Elle délivre les compétences permettant d’appliquer le passif aux bâtiments tertiaires et forme aux spécificités de la rénovation au standard très basse consommation.

Voici pour les faits les plus marquants de l’année 2014. Mais cette année aura également été marquée par d’autres avancées notables : le salon Passi’bat qui double sa surface, un nouveau logo pour La Maison Passive, le plus petit bâtiment passif du monde est français et a été inauguré en septembre…

À très vite pour de nouvelles aventures, et encore meilleurs voeux passifs pour 2015 !

Derniers articles

Envie de prendre part au mouvement vers la transition énergétique ?

Suivez notre actualité !

Transmettez-nous vos coordonnées, un conseiller vous recontacte rapidement.

Suivez notre actualité !

Le label "BaSE", Bâtiment sobre en énergie

Construire passif, la garantie d'un bâti de qualité.

Concevoir et construire un bâtiment passif est un objectif ambitieux. Voilà pourquoi la certification Bâtiment Passif a évolué pour inclure le label BaSE (Bâtiment Sobre en Énergie).

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

Ce label a été pensé pour récompenser les efforts de toutes les équipes ayant collaboré au projet et pour saluer la performance énergétique du bâtiment certifié.
Il reprend les bases de la certification passive, mais assouplie :

  • Le besoin de chauffage doit être inférieur à 30 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an (contre 15, en Bâtiment Passif)
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 1 par heure (contre 0,6 en Bâtiment Passif)
  • Les autres critères restent identiques.

Le label "bâtiment passif premium"

La première maison passive Premium de France © Jean-Louis Bidart

À l’aube de la transition énergétique, la certification Bâtiment Passif a évolué pour accueillir deux nouvelles catégories, Plus et Premium, axées sur l’utilisation des énergies renouvelables. Elles valorisent les constructions ayant fait le choix d’être productrices d’énergie.

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

La catégorie « Bâtiment Passif Premium» est la plus exigeante de toutes : elle récompense les bâtiments générant au moins 120 kWh/(m²a) d’énergie par rapport à l’emprise au sol du bâtiment.

Il devra également justifier du respect des 4 critères de base du passif :

  • Un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an
  • Une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kWh par m² de surface de référence énergétique par an
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 par heure
  • Une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25°C) inférieure à 10 % des heures de l’année.

Le label "bâtiment passif plus"

La première maison passive Plus de France

À l’aube de la transition énergétique, la certification Bâtiment Passif a évolué pour accueillir deux nouvelles catégories, Plus et Premium, axées sur l’utilisation des énergies renouvelables. Elles valorisent les constructions ayant fait le choix d’être productrices d’énergie.

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

Dans la catégorie « Bâtiment Passif Plus », le bâtiment devra générer au moins 60 kWh/(m²a) d’énergie par rapport à l’emprise au sol du bâtiment.

Il devra également justifier du respect des 4 critères de base du passif :

  • Un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an
  • Une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kWh par m² de surface de référence énergétique par an
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 par heure
  • Une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25°C) inférieure à 10 % des heures de l’année.