Surprise et enchantement pour les visiteurs des Journées Portes Ouvertes 2017

Cette année, les 950 visiteurs des Journées Portes Ouvertes pouvaient visiter 90 bâtiments passifs sur le long week-end du 10 au 12 novembre 2017 sur tout le territoire français.

DES VISITEURS SURPRIS ET Enjoués

Dans l’ensemble, les visiteurs se sont montrés curieux et réceptifs. Thierry Lavergne, hôte de la maison située à Le Thou en Nouvelle Aquitaine, résume bien l’esprit de l’événement :

Bien entendu, nous avons eu droit à la question : « Et vous n’avez pas de chauffage ? !!! »

Et concernant les visiteurs :

Visiblement ils ont du mal à y croire mais l’incrédulité amusée du début fait rapidement place à un réel intérêt pour le concept passif. […] Les gens repartent et nous pouvons encore lire sur leur visage l’expression de cette surprenante visite. Je pense qu’ils auront une histoire à raconter à leurs amis, au coin du feu.” 

Dans l’optique de faire visiter à de potentiels clients, ce propriétaire a ouvert ses portes et a constaté un comportement identique chez ses visiteurs : les personnes s’avançaient, parcouraient 3 ou 4 pas avant de s’arrêter pour s’exclamer :

Qu’est ce qu’il fait bon chez vous !

Journées Portes Ouvertes 2017Pour Madame Bertine, hôte à Bruyères-le-Châtel tout s’est très bien passé durant les Journées Portes Ouvertes :

Nous avons été surpris car sur les huit visites enregistrées, on a rencontré 4 personnes concernées professionnellement par le sujet et qui venaient également pour un projet personnel, 1 personne en rénovation/second œuvre, 1 conducteur de travaux, 2 en bureau d’étude et maîtrise d’œuvre. Il y avait donc du répondant !”

Dans son expérience, les a priori des visiteurs concernaient :

  •  le bruit ou plutôt le bas niveau sonore de la VMC : “tous les visiteurs étaient agréablement satisfaits du constat“.
  •  la surchauffe l’été : “les températures que nous avons annoncées les ont rassurés, ainsi que les moyens mis en oeuvre“.
  • le caractère occultant des BSO – Brise Soleil Orientable : “en l’occurrence effectivement pas d’occultation totale dans notre maison, mais ça n’a pas semblé rédhibitoire aux yeux des visiteurs”.
  • l’isolation acoustique entre les étages dans une maison à ossature bois : ” les démos ont permis de vérifier la performance du fermacell couplé à la couche de chanvre/lin”.
  • notre démarche pour trouver le bon maître d’oeuvre.
  • la possibilité d’installer des fenêtres au nord : “chez nous c’est le cas“.

De manière globale, on peut tout de même relever une certaine baisse du nombre des visiteurs qui reste proportionnelle à la baisse du nombre de bâtiments ouverts. Cependant, le nombre de visiteurs par bâtiment reste stable par rapport aux précédentes éditions.

Une pluie de parutions dans les médias

C’est pas moins de 24 parutions générées par Les Journées Portes Ouvertes 2017 en presse quotidienne et une trentaine en comptant les articles publiés sur le web.

  • En Bretagne : 7 parutions dans Ouest France et Le télégramme.
  • En Auvergne-Rhône-Alpes: 6 parutions dans le dauphiné, le progrès et la montagne.
  • En Hauts-de-France: 4 parutions dans la voix du nord et l’Observateur de l’Avesnois.
  • En Pays-de-la-Loire : 4 parutions dans le Maine Libre, Le Courrier de l’Ouest e Ouest France.
  • En Occitanie : 2 parutions dans la dépêche.
  • En Bourgogne : 1 parution dans le journal.

Si vous souhaitez lire la revue de presse des Journées portes Ouvertes :

[lmpbutton lien=”http://www.lamaisonpassive.fr/wp-content/uploads/2017/11/Revue-de-presse-JPO-2017.pdf” couleur=”#8dbe23″ titre=”Revue de presse”]

RDV LES 09, 10 ET 11 NOVEMBRE 2018 !

Vous n’avez pas pu visiter ou inscrire de bâtiment pour cette édition ? Ne vous inquiétez pas, il y a d’ores et déjà une session de rattrapage prévue l’année prochaine, toujours le week-end du 11 novembre.

Derniers articles

Envie de prendre part au mouvement vers la transition énergétique ?

Transmettez-nous vos coordonnées, un conseiller vous recontacte rapidement.

Suivez notre actualité !

Le label "BaSE", Bâtiment sobre en énergie

Construire passif, la garantie d'un bâti de qualité.

Concevoir et construire un bâtiment passif est un objectif ambitieux. Voilà pourquoi la certification Bâtiment Passif a évolué pour inclure le label BaSE (Bâtiment Sobre en Énergie).

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

Ce label a été pensé pour récompenser les efforts de toutes les équipes ayant collaboré au projet et pour saluer la performance énergétique du bâtiment certifié.
Il reprend les bases de la certification passive, mais assouplie :

  • Le besoin de chauffage doit être inférieur à 30 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an (contre 15, en Bâtiment Passif)
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 1 par heure (contre 0,6 en Bâtiment Passif)
  • Les autres critères restent identiques.

Le label "bâtiment passif premium"

La première maison passive Premium de France © Jean-Louis Bidart

À l’aube de la transition énergétique, la certification Bâtiment Passif a évolué pour accueillir deux nouvelles catégories, Plus et Premium, axées sur l’utilisation des énergies renouvelables. Elles valorisent les constructions ayant fait le choix d’être productrices d’énergie.

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

La catégorie « Bâtiment Passif Premium» est la plus exigeante de toutes : elle récompense les bâtiments générant au moins 120 kWh/(m²a) d’énergie par rapport à l’emprise au sol du bâtiment.

Il devra également justifier du respect des 4 critères de base du passif :

  • Un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an
  • Une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kWh par m² de surface de référence énergétique par an
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 par heure
  • Une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25°C) inférieure à 10 % des heures de l’année.

Le label "bâtiment passif plus"

La première maison passive Plus de France

À l’aube de la transition énergétique, la certification Bâtiment Passif a évolué pour accueillir deux nouvelles catégories, Plus et Premium, axées sur l’utilisation des énergies renouvelables. Elles valorisent les constructions ayant fait le choix d’être productrices d’énergie.

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

Dans la catégorie « Bâtiment Passif Plus », le bâtiment devra générer au moins 60 kWh/(m²a) d’énergie par rapport à l’emprise au sol du bâtiment.

Il devra également justifier du respect des 4 critères de base du passif :

  • Un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an
  • Une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kWh par m² de surface de référence énergétique par an
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 par heure
  • Une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25°C) inférieure à 10 % des heures de l’année.