Webinaire technique #1 “Ventilation naturelle et bâtiment passif ?” – 5 juillet 2021, 18h

Ce premier Webinaire Technique sera animé par Paul-Louis SADOUL, responsable AMO et Urbanisme chez solaresbauen et administrateur de La Maison Passive.

À l’heure du Low-Tech et des analyses en cycle de vie, l’installation de systèmes de ventilation double-flux, indispensables pour atteindre la meilleure performance énergétique possible durant l’exploitation des bâtiments, est parfois remise en question, et l’alternative offerte par des solutions de ventilation naturelle réapparaît en force et peut être attractive. Mais ses avantages et inconvénients doivent être analysés à l’aulne de la performance sanitaire, environnementale, économique, et de confort qu’elle implique. Ce webinaire sera donc l’occasion de rappeler ce qu’une ventilation naturelle permet, ses limites, et les raisons pour laquelle une ventilation double flux est souvent incontournable, notamment pour la conception des Bâtiments Passifs.

Tarifs :
50 € pour les non-membres
Gratuit pour les membres de l’association

L’inscription se fait en deux étapes :

1  Cliquer sur le bouton ci-dessous :

[lmpbutton lien=”https://zoom.us/webinar/register/WN_AF0O6IuOQzeooQcF1__ZaQ” ” couleur=”#8dbe23″ titre=” Je m’inscris “]

2  Si je ne suis pas membre de l’association, l’inscription est validée si :

  • Je deviens membre, ou
  • Je règle le tarif de 50€ par virement ou par chèque à l’ordre de Association La Maison Passive, 47 av. Pasteur 93100 MONTREUIL

Coordonnées bancaires :

IBAN : FR76 1027 8061 3700 0218 3950 116

BIC : CMCIFR2A

filat2

Derniers articles

Envie de prendre part au mouvement vers la transition énergétique ?

Transmettez-nous vos coordonnées, un conseiller vous recontacte rapidement.

Suivez notre actualité !

Le label "BaSE", Bâtiment sobre en énergie

Construire passif, la garantie d'un bâti de qualité.

Concevoir et construire un bâtiment passif est un objectif ambitieux. Voilà pourquoi la certification Bâtiment Passif a évolué pour inclure le label BaSE (Bâtiment Sobre en Énergie).

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

Ce label a été pensé pour récompenser les efforts de toutes les équipes ayant collaboré au projet et pour saluer la performance énergétique du bâtiment certifié.
Il reprend les bases de la certification passive, mais assouplie :

  • Le besoin de chauffage doit être inférieur à 30 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an (contre 15, en Bâtiment Passif)
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 1 par heure (contre 0,6 en Bâtiment Passif)
  • Les autres critères restent identiques.

Le label "bâtiment passif premium"

La première maison passive Premium de France © Jean-Louis Bidart

À l’aube de la transition énergétique, la certification Bâtiment Passif a évolué pour accueillir deux nouvelles catégories, Plus et Premium, axées sur l’utilisation des énergies renouvelables. Elles valorisent les constructions ayant fait le choix d’être productrices d’énergie.

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

La catégorie « Bâtiment Passif Premium» est la plus exigeante de toutes : elle récompense les bâtiments générant au moins 120 kWh/(m²a) d’énergie par rapport à l’emprise au sol du bâtiment.

Il devra également justifier du respect des 4 critères de base du passif :

  • Un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an
  • Une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kWh par m² de surface de référence énergétique par an
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 par heure
  • Une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25°C) inférieure à 10 % des heures de l’année.

Le label "bâtiment passif plus"

La première maison passive Plus de France

À l’aube de la transition énergétique, la certification Bâtiment Passif a évolué pour accueillir deux nouvelles catégories, Plus et Premium, axées sur l’utilisation des énergies renouvelables. Elles valorisent les constructions ayant fait le choix d’être productrices d’énergie.

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

Dans la catégorie « Bâtiment Passif Plus », le bâtiment devra générer au moins 60 kWh/(m²a) d’énergie par rapport à l’emprise au sol du bâtiment.

Il devra également justifier du respect des 4 critères de base du passif :

  • Un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an
  • Une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kWh par m² de surface de référence énergétique par an
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 par heure
  • Une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25°C) inférieure à 10 % des heures de l’année.