CEPH Décideurs

La formation dédiée aux maîtres d’ouvrage pour construire et rénover passif

Imaginée pour les décideurs, qu’ils soient promoteurs, bailleurs sociaux ou représentants d’une collectivité territoriale, cette formation a pour objectif d’apporter tous les bagages nécessaires aux maîtres d’ouvrages désireux de faire construire ou rénover passif.

Prochaines sessions 2024

Programme de la formation CEPH D

Pourquoi aller vers le passif ?

  • Comparatif label Passivhaus et autres labels et réglementations
  • Le développement du passif dans le monde
  • Les principaux avantages et freins des maîtres d’ouvrages pour construire passif
    • Bailleurs sociaux
    • Maître d’ouvrage utilisateurs
    • Maître d’ouvrage investisseurs revendeurs


Le passif :

  • Une exigence de résultat éprouvée (confort, économie d’énergie, résilience)
  • Les critères techniques de la certification
  • Maîtriser le Budget, le délai et la qualité


Un investissement rentable adapté à l’augmentation inexorable des prix de l’énergie :

  • Comprendre et calculer un coût global
  • Les critères de choix de l’équipe de conception et de construction (AMO, architecte, bureaux d’études, entreprises en corps d’état séparé, entreprise générale, conception/réalisation, CPE)
  • Les points de vérifications aux différentes phases de projets
    • Conception
    • Enveloppe
    • Équipements techniques

Investissement (suite)

  • Lecture du PHPP comme outil de vérification économique
  • Exemples et contre-exemple de solutions techniques et économiques


Livraison

  • Comment transférer le bâtiment aux usagers


SAV et maintenance

  • Point spécifique de la ventilation
  • Des frais de maintenance inférieurs à un bâtiment classique


La Rénovation Passive

  • Intérêts et méthodologie de la rénovation passive


Vos projets

Étude de vos projets passés (ou à venir) pour voir ce qu’il aurait/faudrait faire pour les rendre passif à moindre coût, voire sans surcoût.

  • En phase programmation
  • En phase conception architecturale
  • En phase conception technique
  • En phase travaux
  • En phase SAV


Fil rouge

  • Analyse technique et financière de 3 projets passifs construits et en usage depuis plus de 1 an.

Informations et objectifs

À qui s’adresse cette formation ?

Objectifs de la formation CEPH D :

Agenda des sessions 2024

No data was found

Durée

Type d'apprentissage

Nombre de participants

Transmettez-nous vos coordonnées, un conseiller vous recontacte rapidement.

Suivez notre actualité !

Le label "BaSE", Bâtiment sobre en énergie

Construire passif, la garantie d'un bâti de qualité.

Concevoir et construire un bâtiment passif est un objectif ambitieux. Voilà pourquoi la certification Bâtiment Passif a évolué pour inclure le label BaSE (Bâtiment Sobre en Énergie).

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

Ce label a été pensé pour récompenser les efforts de toutes les équipes ayant collaboré au projet et pour saluer la performance énergétique du bâtiment certifié.
Il reprend les bases de la certification passive, mais assouplie :

  • Le besoin de chauffage doit être inférieur à 30 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an (contre 15, en Bâtiment Passif)
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 1 par heure (contre 0,6 en Bâtiment Passif)
  • Les autres critères restent identiques.

Le label "bâtiment passif premium"

La première maison passive Premium de France © Jean-Louis Bidart

À l’aube de la transition énergétique, la certification Bâtiment Passif a évolué pour accueillir deux nouvelles catégories, Plus et Premium, axées sur l’utilisation des énergies renouvelables. Elles valorisent les constructions ayant fait le choix d’être productrices d’énergie.

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

La catégorie « Bâtiment Passif Premium» est la plus exigeante de toutes : elle récompense les bâtiments générant au moins 120 kWh/(m²a) d’énergie par rapport à l’emprise au sol du bâtiment.

Il devra également justifier du respect des 4 critères de base du passif :

  • Un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an
  • Une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kWh par m² de surface de référence énergétique par an
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 par heure
  • Une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25°C) inférieure à 10 % des heures de l’année.

Le label "bâtiment passif plus"

La première maison passive Plus de France

À l’aube de la transition énergétique, la certification Bâtiment Passif a évolué pour accueillir deux nouvelles catégories, Plus et Premium, axées sur l’utilisation des énergies renouvelables. Elles valorisent les constructions ayant fait le choix d’être productrices d’énergie.

Valoriser l'utilisation des énergies renouvelables

Dans la catégorie « Bâtiment Passif Plus », le bâtiment devra générer au moins 60 kWh/(m²a) d’énergie par rapport à l’emprise au sol du bâtiment.

Il devra également justifier du respect des 4 critères de base du passif :

  • Un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an
  • Une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kWh par m² de surface de référence énergétique par an
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 par heure
  • Une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25°C) inférieure à 10 % des heures de l’année.